Lourdeur du vide

J’ai expérimenté le mois dernier le vide réjouissant, le vide perçu comme l’approche de quelque chose de nouveau qui n’est pas encore là. J’accueillais à bras ouvert le néant, heureuse et optimiste, car je savais que comme le dit Marie-Madeleine DAVY, mon désert finirait bien par se transformer en jardin. Depuis quelques jours j’expérimente –…

Lire la suite