L’écrit qui embellit

Je continue de m’interroger sur les raisons qui me font préférer l’écrit, et aussi sur celles qui me font éviter un autre moyen de communication. (Je parle au présent, parce que je n’ai pas encore mis en application autre chose, faute d’interlocuteur). Écrire est une façon de me rendre intéressante. Je ne comprends pas bien…

Lire la suite

L’écrit qui protège

Je me demande si, sous couvert de l’intention affichée d’être transparente et complète, l’écrit n’est pas aussi pour moi une façon involontairement-volontaire de noyer l’Autre. Une façon d’essayer de le faire taire pour ne pas avoir à me remettre en question ni à risquer de détruire mes belles théories. Je sais y être, mais pas…

Lire la suite