Peur d’afficher ma différence

Ce texte s’inscrit dans une série de réflexions sur une expérience de sexualité tantrique ratée.

~°~°~

J’ai hésité entre la cause et la conséquence, mais il s’agit bien d’une conséquence de ma non existence.

Comme je n’existais pas, il m’était inconcevable de montrer mes différences. D’ailleurs, je n’avais probablement pas commencé à les analyser, voire je refusais qu’il puisse y en avoir.

C’est la même chose ou c’est lié : la peur du jugement, du rejet, si on se montre différent. Partant du principe que si l’autre est comme il est, c’est qu’il a validé cet état, et moi, n’étant pas pareille, il n’a pas validé le mien.

De ce fait, j’évitais de montrer tout ce qui pouvait me faire sortir de la zone de validation connue de l’autre.

Sans pour autant refuser mon approche ou mon geste, il aurait pu les critiquer. Il se serait attendu certainement à ce que je développe verbalement mon désir, mon intention, mon ressenti.

Je n’aurais vu que la critique, que j’aurais assimilée à un rejet. Il m’aurait renvoyé à ma singularité, j’aurais été forcée de trouver le sens de mes actes. J’aurais risqué de me différencier de lui, et je sens que ça aurait été dévastateur. Là non plus, je n’étais pas prête.